Recherche dans ce blog

Translate

vendredi 27 février 2015

Financiers au coeur fondant caramel beurre salé

Bonjour tout le monde!

En attendant le tsunami couches/biberons qui se prépare d'ici très très peu, j'ai profité d'un petit regain d'énergie et du fait d'avoir de la visite (merci Anne!) pour passer un peu de temps en cuisine où j'ai décidé de préparer ces financiers au coeur fondant caramel beurre salé. Qui l'eût cru c'était la première fois que je faisais des financiers et je suis plutôt satisfaite du résultat!



Ingrédients (pour une dizaine de financiers)/ préchauffer à 210°C
50g de farine
80g de poudre d'amandes
80g de sucre glace
3blancs d'oeufs (battus en neige ou non, j'ai choisi de tester sans les monter en neige)
1 pincée de sel
100g de beurre fondu
2c. à s. de crème liquide
5 bonbons caramel beurre salé (variante avec 4 carambars)

Réalisation
Mélangez toutes les poudres dans un saladier en les tamisant si besoin puis versez les blancs d'oeufs dessus et remuer pour obtenir une préparation homogène.
Ajoutez ensuite le beurre fondu et continuez de remuer pour homogénéiser.

Faites fondre les caramels dans la crème liquide (en surveillant pour ne pas que ça accroche trop au fond).

Versez la préparation dans les moules à financiers (ou à défaut des petits moules à muffins) en remplissant aux 3/4 et avant d'enfourner ajoutez une cuillère de caramel fondu au centre.

Enfournez 15 bonnes minutes à 210°C et c'est prêt! Les financiers doivent être bien dorés, le caramel va encore crépiter puis se refroidir et figer avec une texture onctueuse.


Sur ce, je vous dis à bientôt et surtout passez un bon weekend!


vendredi 20 février 2015

Gratin carottes pommes de terre light et gluten free

Bonjour à tous!

Aujourd'hui, ce n'est pas une recette sucrée, mais une recette salée que je vous propose.
Ces jours-ci j'ai plutôt envie de manger des plats gourmands, mais je n'ai pas envie de culpabiliser pour autant alors j'ai concocté cette recette toute simple et relativement légère qui permet de trouver le juste milieu.

Elle est en plus très rapide à réaliser alors à vos légumes et à vos fourneaux!


Ingrédients pour un plat à gratin familial (4 personnes)
- une béchamel allégé  réalisée avec 
  • 50 cl de lait écrémé
  • 40 g de maïzena
  • 10g de beurre
  • 1 pincée de noix de muscade
  • sel et poivre, noix de muscade moulue

- 6 carottes moyennes
- 6 pommes de terre de taille moyenne
- du fromage râpé

Réalisation : 
Commencez par peler les légumes, couper les carottes en rondelles et les pommes de terre en cubes grossiers.
Faites précuire le tout à la vapeur (un cuit vapeur est idéal, sinon faites cuire à l'eau salée).

Pendant ce temps, préparez la béchamel en mélangeant le beurre et la Maïzena dans une casserole bien chaude. Quand le tout se mélange de manière homogène, ajoutez le lait progressivement en fouettant bien pour éviter les grumeaux. Au fur et à mesure, le mélange va épaissir. Attention à ne pas trop cuire sinon l'ensemble sera trop compact.
A la fin,  ajustez l'assaisonnement en salant, poivrant et en terminant par une pincée de noix de muscade moulue.

Quand les légumes sont cuits, disposez-en une couche au fond du plat en salant et poivrant légèrement, recouvrez de béchamel, et continuez ainsi jusqu'à avoir terminé les légumes et la béchamel.
Terminez avec du fromage râpé et enfournez quelques minutes au grill pour que le tout soit bien gratiné.

Et voilà c'est prêt, un gratin simple, rapide et relativement léger!

Vous m'en direz des nouvelles!

Bon weekend!





vendredi 13 février 2015

Saint Valentin 2015 ❤

Bonjour tout le monde ! 
J'espère que vous allez bien ! 
De mon côté c'est repos avec l'arrivée de babygirl qui approche à grands pas. Du coup entre maux de dos et petites siestes j'avoue que je cuisine assez peu en ce moment. Mais je ne vous oublie pas pour autant, et même si cette recette n'est pas une nouveauté, elle avait beaucoup plu quand je l'ai publiée en février 2013 alors la voici de nouveau  :  les macacoeurs de la Saint Valentin !  Car quoi de mieux que de se régaler avrc du homemade digne d'un grand pâtissier ! 

Je vous souhaite à tous et à toutes un doux weekend  et voici la recette !   ;)

Pour les coques vous faut : 

1. On commence par mélanger et tamiser les poudres (sucre et amande) comme décrit dans mon article sur les miamcarons ici.
ASTUCE : ici, la cuillère à soupe que vous ajoutez en plus permet de compenser la masse perdue correspondant aux déchets qui ne passent pas le tamis. Ainsi, à la fin, vous restez sur la masse initiale.

2. Ajoutez les premiers 45g de blanc d'oeufs non montés en neige avec une maryse puis réservez en recouvrant d'un film alimentaire.

3. On arrive maintenant à l'élaboration de la meringue. Pour réussir vos macarons à coup sûr, le chef qui présentait le cours nous a confirmé qu'il faut une meringue italienne.
"Mécékoiça"? Il existe 3 types de meringues : 
- meringue française (utilisée dans mon article sur les miamcarons et qui explique quelques coques mal cuites) où le sucre en poudre est versé tel quel dans les blancs d'oeufs en train d'être montés.
- la meringue suisse où le sucre en poudre est remplacé par du sirop de sucre.
- la meringue italienne, où les blancs sont montés avec un suce cuit au petit boulé.

Et c'est à ce moment du cours que j'ai compris (même si je le savais déjà) à quel point la cuisine c'est de la chimie, en comprenant la cuisson du sucre.

Selon la température à laquelle le sucre est cuit, il prendra une texture différente, dont les propriétés vont changer. Je vous épargne le graphique explicatif, mais voici en résumé comment procéder : 
   - mettre les 125g de sucre recouverts des 45g d'eau. On peut faire cette étape sans peser l'eau. L'ASTUCE du chef est de déposer d'abord le sucre dans le fond de la casserole, et de verser l'eau à l'aide d'un verre en faisant un cercle. Quand le cercle est bouclé, c'est que la quantité d'eau est suffisante.
    - allumez ensuite la plaque de cuisson et SURTOUT, NE REMUEZ PAS!
    - on arrive maintenant aux étapes de cuisson : 
  • à 100°C, nous sommes au point zéro
  • 120°C : cuisson au petit boulé
  • 125°C : cuisson au grand boulé
  • 130°C : cuisson au petit cassé, pour faire des roses en sucre par exemple
  • 135°C : cuisson au grand cassé
  • 140°C : caramel blond
  • 145°C : caramel brun
Et là je vous entends d'ici "elle est bien gentille mais on fait comment sans thermomètre?", figurez-vous qu'il n'y en a pas besoin pour le petit boulet puisque l'on va tester la température avec les doigts! Si si!
Il suffit de tremper d'abord le bout de vos doigts dans de l'eau froide et de les tremper rapidement dans le sucre en cours de cuisson quasi aussitôt après le début de l'ébullition et à nouveau dans l'eau froide. Cela doit avoir la texture d'un chewing-gum comme ceci : 


Si cela forme une bille bien dure c'est que vous êtes déjà au grand boulé.

4. Maintenant, si vous avez un robot, mettez les autres 45g de blancs d'oeufs à monter avec le fouet  et versez en filet le sucre cuit au petit boulé (sinon, sans robot, il faut essayer de le faire avec un batteur d'une main et la casserole de sucre cuit dans l'autre... ou demander l'aide de quelqu'un!)

Ca y est, la préparation pour les coques est prête!

Pour la coloration, nous avions fait certaines coques neutres pour des macarons garnis au caramel beurre salé fouetté ), et des coques rouges pour des macarons garnis de gelée de framboises ou de ganache chocolat enrobée de noix de coco râpée.

Et là, surprise, 3 originalités : 

- tout d'abord la fabrication de coques en forme de coeurs. Pour cela, il faut faire deux grosses virgules un peu écrasées vers le bas et qui se touchent : 



- des macarons bicolores, en ajoutant de la préparation colorée en rouge dans des coques neutres en utilisant une toute petite poche à douille élaborée en roulant du papier sulfurisé.


- et enfin des "macalongs", en forme de mini éclairs : 

Après environ 15min de cuisson à 150°C en superposant 2 plaques de cuisson, et après garnissage et assemblage, voici le résultat : 


Finalement avec les macarons, tout est permis, alors amusez-vous et surtout régalez-vous!!

A très vite!!

lundi 2 février 2015

Des beignets pour changer des crêpes ;)

Bonjour tout le monde!

Aujourd'hui c'est la chandeleur, mais en tant que folle de crêpes, je n'ai pas attendu le D-day pour en déguster.

Je vous avais déjà proposé ma recette de crêpes au cidre l'année dernière et je n'en ai pas vraiment changé cette année. Du coup, ce n'est pas une recette de crêpes que je vais vous proposer cette année, mais une recette de beignets (bugnes, merveilles, à vous de choisir l'appellation qui vous plaira), les beignets que l'ont faisait à la maison quand j'étais petite, que je n'avais pas refaits depuis des années et qui ont eu l'effet d'une véritable Madeleine de Proust.
Et pour rester en complet décalage cette année, sachez que c'est plutôt une recette de Mardi Gras (le 17 Février!) et que je l'ai faite il y a quelques jours pour régaler mes collègues juste avant mon départ en congé maternité.
Ce n'est pas pour me jeter des fleurs (enfin si un peu quand même hein!) mais mes collègues ont adoré et il n'y avait plus rien à manger en quelques minutes.

Allez, passons à la recette.


Pour ... BEAUCOUP... de beignets : (à diviser par deux pour un goûter en famille)
- 750g de farine
- 20g de levure de boulanger lyophilisée
- 1/4L de lait tiède
- 3 oeufs
- 100g de sucre
- 70g de beurre fondu
- 1 pincée de sel

1 bouteille d'huile végétale neutre et une casserole à fond épais pour la cuisson.
1 grand plat recouvert de papier absorbant pour y déposer les beignets juste sortis de l'huile.

Réalisation : 
Dans un bol, délayez la levure avec un peu de sucre et le lait tiède. Remuez et laissez un peu agir.
Mélangez le reste du sucre avec les oeufs, la farine et le beurre fondu. Pour cette étape j'ai utilisé la fonction pétrin de mon robot.
Ajoutez le lait tiède contenant la levure et continuez de mélanger jusqu'à ce que la pâte se décolle des bords.

Recouvrez d'un torchon et laissez gonfler au moins 30 min à 25°C environ (dans la salle de bain par exemple en allumant le chauffage, la pièce étant petite (en tout cas la mienne) la température augmente vite).

Quand la pâte a assez levé, préparez la casserole et mettez l'huile à chauffer (attention aux projections).

Etalez une portion de pâte au rouleau et découpez les formes que vous souhaitez, de préférence de même taille pour qu'elles cuisent toutes à la même vitesse.

Quand l'huile est bien chaude, mettez la pâte dans l'huile et laissez cuire en retournant pendant quelques secondes comme je vous le montre dans cette video : 
video

Les beignets vont gonfler comme des soufflés (et ne retomberont pas), mais j'insiste, retournez-les souvent pendant la cuisson pour ne pas qu'ils colorent trop (le tout premier que je retourne dans la video est justement un peu trop coloré).

Il ne vous reste plus qu'à les saupoudrer de sucre glace et de déguster!!


Une petite tisane drainante pour compenser ;)

J'espère que cette recette vous aura plu et je vous souhaite une bonne semaine!