Recherche dans ce blog

Translate

mardi 15 octobre 2013

Tartelettes automnales coing cannelle gelée de thé Earl Grey

Bonjour à tous, 
 Pour vous régaler aujourd'hui je vous propose une recette que j'ai réalisée en me laissant porter par mon imagination Des tartelettes au coing et à la cannelle.

Le coing est un fruit que j'adore en gelée ou en pâte, mais que je travaille très très peu (voire jamais) autrement. j'ai donc eu envie de me lancer.
Avant tout, il faut savoir comment manipuler le coing. En effet, sa peu est recouverte d'un fin duvet quasi invisible qui a tendance à bien aimer s'accrocher aux doigts. Il faut donc bien frotter le coing avec un chiffon propre avat de le travaille pour enlever ce duvet.

Cette précision faite, nous pouvons passer à la recette. Les proportions que je vous propose permettent de réaliser 4 tartelettes (et il vous restera de la pâte sucrée pour une autre fois).

Ingrédients : 
Pour la pâte sucrée : 
- 250g de farine blanche tamisée
- 90g de beurre doux bien froid coupé en dés
- 50g de sucre cassonade
- 2 oeufs, ou mieux, uniquement les jaunes (vous allez comprendre en lisant un peu plus loin)

Pour la garniture : 
- 1 gros coing (et du jus de citron pour éviter qu'il ne s'oxyde...et ça va vite!)
- 4 c. à c. bombées de cannelle
- 4 c. à s. de gelée de thé earl grey (dont vous pouvez trouver la recette TRÈS TRÈS rapide ICI).
- un peu de sucre glace

Avant tout laissez-moi revenir un peu sur la préparation de la pâte sucrée et vous parler de l'un de mes derniers achats en matière de livre de cuisine : Love, Bake, Nourrish d'Amber Rose. Non non, pas Amber Rose personnalité people au crâne rasée et aux accessoires bling bling, CETTE Amber Rose : 

Cette anglaise d'origine Néozélandaise propose dans ce livre à la présentation plus que raffinée des recettes à la fois simples dans le choix des ingrédients, mais originales dans la présentation, et saines puisqu'Amber met l'accent sur les fruits de saison, les différents types de farines, les alternatives aux farines riches en gluten, et les alternatives au sucre raffiné (sucre blanc).
Tout ce que j'aime et agrémenté d'un présentation elle aussi raffinée, je ne saurais que vous le conseiller si vous lisez bien l'anglais.
Justement en parlant de bien lire l'anglais, je vous explique ma petite "boulette" : la recette qu'Amber Rose propose pour la pâte sucrée contient "2 eggs yolks" que j'ai traduit un peu vite dans ma tête comme "2 blancs d'oeufs", avant de réaliser très vite que ce ne sont pas les blancs mais les jaunes, et comme j'avais déjà mis les blancs et que je n'avais pas jeté les jaunes, je les ai finalement ajoutés à la préparation donc ma pâte contient 2 oeufs entiers.



Revenons à la recette... 

La réalisation de la pâte sucrée est très siple puisqu'il suffit de mettre tous les ingrédients secs à la fois dans le robot (fonction pétrin) ou dans le saladier (et là ce sera à la main puis à la spatule en bois) et d'ajouter les oeufs à la fin pour lier la pâte qui va très vite former d'elle même une boule bien nette.
Filmez la pâte et laissez-la reposer au moins 1h au réfrigérateur.


Pendant ce temps, travaillons le coing.
Commencez par l'éplucher avec un économe et le couper en 4 en prenant bien soin de le badigeonner régulièrement de jus de citron pendant que vous vous acharnerez à enlever toutes les parties dures. Oui oui, le coing est réclacitrant, sachons-le.

Plongez les quartiers dans de l'eau et laissez cuire à frémissement pendant 30 min jusqu'à ce que le coing, très dur au départ, soit tendre.

Il est maintenant temps de chemiser les moules à tartelettes avec du beurre et un peu de farine et d'y déposer la pâte.

Ici, j'ai ajouté une petite variante à la recette de pâte d'Amber Rose (et elle conseille d'ailleurs de laisser libre cours à notre imagination) : au lieu de fariner le plan de travail, j'y ai saupoudré de la cannelle avant d'étaler ma pâte. Ainsi, la cannelle a pénétré dans la pâte mais juste en surface et lui a donné une jolie couleur ambrée.

J'ai ensuite recouvert le fond de chaque tartelette avec une cuillère à soupe de gelée de thé noir Earl Grey (que vous pouvez remplacer par de la gelée de coing, ou de poire par exemple). 

J'ai terminé en déposant des lamelles de coing par dessus sur lesquelles j'ai saupoudré un peu de sucre glace.

Il ne reste plus qu'à enfourner pendant 20 min à 210°C dans un fous bien préchauffé et le tour est joué!!

 Avant cuisson...


Tout bien  doré..

7 commentaires:

  1. Je pense que tu es prête pour jeudi midi !!

    RépondreSupprimer
  2. J'y pensais justement : tarte aux poires ou gateau aux fruits rouges... A suivre!!

    RépondreSupprimer
  3. On voit que ça cuit bien uniformément dans ce beau four tout neuf... ;)

    RépondreSupprimer
  4. jolie decouverte de ce beau bouquin que je vais aller vite feuilleter, belle recette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vraiment je te le conseille, très beau livre! Et erci pour tes compliments!

      Supprimer
  5. Bon c'est pas tout ça, mais les vacances sont finies...hop hop hop au travail...fais nous saliver de nouveau et inspire nous!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé hé je suis dessus justement, bientôt bientôt!

      Supprimer